Mardi 1er mars : Une main artificielle

MainOuverteUne main artificielle simple à fabriquer et à robotiser.

Xavier cherchait une main artificielle relativement simple à fabriquer et facilement robotisable.

Il a trouvé celle-ci, plutôt cubique, mais néanmoins très pratique. Les doigts sont tous sur le même modèle. Même le pouce reprend des éléments des autres doigts.

Chaque doigt est commandé par un seul fil, qui permet de plier le doigt. L’ouverture se fait automatiquement grâce a des élastiques de dentiste placés au dos de chaque articulation. La force de rappel est réglée grossièrement par le nombre d’élastiques installés. Cela permet d’éliminer le fil de retour présent pas exemple dans la main InMoov.

MainFermeeElle est encore un peu grande…

Mardi 9 février : Lua sniffer & Alim puissante

AlimPuissanteUne alimentation puissante

Yvon avait besoin d’une alimentation 12 Volt plutôt puissante.
Mais plutôt que d’en acheter une, il a été récupérer 3 vieux PC dont il a extrait les blocs alimentation.
Quelques pièces imprimées en 3D pour assembler le tout, et voici une alimentation qui débite !

 


 

LuaSnifferSniffer les WiFi en Lua

Ce soir, c’est Jean-Paul qui est passé nous montrer son petit sniffer de réseaux WiFi réalisé avec un module NodeMCU programmé en LUA & un petit (tout petit) écran OLED.
Et comme on peut le constater, dans notre bunker, les réseaux WiFi ne sont pas nombreux…

Mardi 12 janvier : station météo et i3d grand modèle

Les fêtes sont passées, et l’affluence revient.

Chassis grande i3DUne i3D grande taille

Ce soir, Patrice est venu nous présenter le châssis de sa future imprimante 3D.
Son principal souci est de pouvoir fabriquer des pièces de 60 cm de long.
Il est donc parti en quête d’une structure permettant de faire cela, structure dans laquelle il a l’intention de monter des éléments de notre célèbre CreppRap®, l’imprimante 3D maison.

 

Une station météo

Renzo s’est lancé dans une station météo. Outre les températures et humidités intérieures et extérieures, le vent, la pluie et la pression atmosphérique, des capteurs moins courants seront implémentés :

  • Capteur d’UV
  • Capteur d’orage

 

 

L’écran, déjà de belle taille, mais non tactile, ne permettant pas d’afficher toutes les informations, un encodeur rotatif permettra l’utilisation d’un menu.

 

Mardi 15 décembre : un peut de vent…

Ce soir, c’est Antoine qui est venu nous voir avec un bel ensemble girouette-anémomètre, en grande partie imprimée en 3d.

girouette anémomètreToutes les pièces imprimées sont « home made ». Les bras entre le rotor et les coupelles sont en carbone. Le capteur de girouette est à améliorer et Renzo nous a expliqué comment s’y prendre avec un potentiomètre rotatif.

Coccibot la suite

Pour ceux qui auraient du retard, ou qui désirent prendre le train en marche, les indications concernant le soudage pour le LCD ont été rajoutées .

La mise à jour du projet sur le site devrait désormais se faire au fur à mesure de l’avancement des séances .La parution devant normalement s’effectuer dans la semaine suivant la séance du samedi .

Mardi 1er décembre : régulateur d’allure et i3d

Mardi 1er décembre, la soirée Open FabLab à vu arriver un nouveau projet et une vieille imprimante 3D.

Régulateur d’allure

Le régulateur d’allure est un dispositif assez ancien utilisé sur les voiliers avant les pilotes automatiques électroniques. Il permettait au navigateur solitaire de confier la barre à un système mécanique qui maintenait un angle constant entre la bateau et la direction du vent.
Un régulateur d’allure était constitué de 2 pièces principales :

  1. l’aérien, une espèce de girouette qui servait de capteur
  2. l’amplificateur, une pale immergée, dont l’incidence était modifiée par l’aérien, ce qui provoquait le déplacement vers la droite ou vers la gauche avec une force suffisante pour actionner la barre.

Pour les curieux, j’ai trouvé ce site qui explique le fonctionnement.

Mais qu’est ce que ce truc entièrement mécanique fait sur ce blog ?

L’idée est de remplacer l’aérien par un compas électronique qui va commander l’amplificateur mécanique. Et voilà comment faire un pilote automatique électronique à faible consommation d’énergie. En effet, modifier l’incidence de la pale immergée ne demande pas de puissance, contrairement à l’action directe sur la barre.
Les pilotes automatiques électroniques sont d’ailleurs les principaux consommateurs d’énergie sur un voilier.

20151201_pilot

La maquette est réalisée en recyclant un vieux tiroir de lecteur de CD.

Reste à coder correctement l’arduino, ce qui était l’objet de la présence ce soir.

 

20151201_baVieille imprimante 3D

Nous avons aussi vu débarquer l’imprimante 3D d’une école, machine de plus de 2 ans qui a bien malheureusement bien souffert.

Un premier diagnostique à été réalisé. La carte Arduino mega semble bien malade. visiblement, aucun écrou n’avait été serré.

Un peu de boulot pour la remettre en route…

 

 

1 2 3 4